Un concert du London Symphony Orchestra et du chef d'orchestre français Alain Altinoglu fait d’une extraordinaire sophistication, de dynamisme et d’audace, de transparence brillante et de souplesse de phrasés.
The Times

Pour sa deuxième saison en tant que directeur musical du Théâtre Royal de la Monnaie de Bruxelles, Alain Altinoglu continue de recevoir éloges pour ses spectacles intenses mais raffinés. Cette saison marquera également la réouverture de l'opéra emblématique de La Moannaie suite à de vastes travaux de rénovation.

En tant que chef invité, il dirige régulièrement des orchestres tels que le Boston Symphony Orchestra, ,Chicago Symphony Orchestra, Philadelphia Orchestra, Orchestre National de France, Orchestre de Paris, Cleveland Orchestra, City of Birmingham Symphony Orchestra, London Symphony Orchestra, Philharmonia Orchestra London, Danish National Symphony Orchestra, Royal Stockholm Philharmonic Orchestra, Staatskapelle Dresden, Staatskapelle Berlin, Rundfunk- Sinfonieorchester Berlin, Sinfonieorchester des Bayerischen Rundfunks, Radio- Symphonieorchester Wien, the Tonhalle Orchester Zurich.

Les faits saillants de cette saison incluent les débuts d'Altinoglu avec l'Orchestre Philharmonique de Berlin pour lequel il réalise son propre arrangement d'une suite de l'opéra Pelléas et Mélisande de Debussy. Il apparaîtra au Festival de Salzbourg avec l'Orchestre Philharmonique de Vienne ainsi qu'au Royal Festival Hall de Londres pour ses débuts avec l'Orchestre Philharmonique de Londres suivi d'une longue tournée européenne. D'autres débuts importants incluent des concerts avec le WDR Sinfonieorchester Köln, Oslo Philharmonic et Deutsches Sinfonie-Orchester Berlin avec Leif Ove Andsnes. À Bruxelles, Altinoglu mènera de nouvelles productions des Dialogues des Carmélites de Lohengrin et Poulenc de Wagner, dirigées par Olivier Py ainsi que le Chêne Miraculeux et le Barbe Bleu de Bartók dans une nouvelle production de Christophe Coppens.

Il dirige depuis plusieurs années dans les plus grands théâtres lyriques comme le Metropolitan Opera de New York, le Royal Opera House Covent Garden, l’Opéra de Chicago, le Teatro Colon de Buenos Aires, le Staatsoper de Vienne, le Deutsche Oper de Berlin, le Staatsoper Unter den Linden, le Bayerische Staatsoper de Munich, et les trois maisons d’opéra de Paris.

Il est également invité aux Festivals de Salzburg, Bayreuth, Chorégies d’Orange, Aix en Provence.

Particulièrement intéressé par le répertoire du lied et de la mélodie, Alain Altinoglu accompagne régulièrement au piano la mezzo-soprano Nora Gubisch. Un enregistrement des Mélodies d’Henri Duparc est paru en 2010 pour le label "Cascavelle". Un enregistrement de mélodies de Ravel est paru en 2012 pour le label Naïve. En 2014 parait pour le même label le disque « Folk Songs » avec Nora Gubisch. Parmi ses autres disques : l'opéra « Fiesque » de Lalo avec Roberto Alagna (Deutsche Gramophone), les concertos pour violoncelle d’Eric Tanguy avec l'Orchestre National de France, « Le Serment » de Tansman avec l'Orchestre Philharmonique de Radio France et Perelà de Pascal Dusapin pour le label Naïve. Un enregistrement de la Troisième Symphonie de Henryk Gorecki avec le Sinfonia Varsovia a également été publié chez Naïve.

Alain Altinoglu a étudié au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.

Il y est depuis 2014, Professeur de la classe de direction d’orchestre.