L'approche musicale et instrumentale naturelle de Baiba Skride l'a conduite à être très appréciée par certains des orchestre et chefs d’orchestre les plus importants du monde. Elle est constamment invitée pour ses interprétations rafraîchissantes, sa sensibilité et sa joie musicale. La liste des orchestres prestigieux avec lesquels elle a travaillé compte l'Orchestre philharmonique de Berlin, le Boston Symphony Orchestra, le Concertgebouw Orkest, le Sinfonieorchester des Bayerischen Rundfunks, l’Orchestre de Paris, le Philharmonique de Londres, le Gewandhaus Orchester Leipzig et le NHK Symphony. Parmi les chefs d'orchestre les plus remarquables avec lesquels elle collabore figurent Christoph Eschenbach, Thierry Fischer, Paavo et Neeme Järvi, Andris Nelsons, Santu Matias Rouvali, Vasily Petrenko, Yannick Nézet-Séguin, John Storgårds et Kazuki Yamada.

Lors de la saison 2016/17, elle a fait ses débuts avec le Philharmonia Orchestra de Londres, l’Orchestre Sinfonica Nazionale della Rai et l’Orquestra Simfònica de Barcelona. Elle est réinvitée à jouer avec l'Orchestre symphonique de Vienne et Gustavo Gimeno, avec les Orchestres Philharmoniques de Stockholm, Bergen, Copenhague, et avec le Royal Liverpool Philharmonic et Vasily Petrenko. Elle ouvre la saison de l'Orchestre symphonique de Göteborg avec Alain Altinoglu avant de se lancer dans une tournée en Europe du Nord. Puis elle jouera avec le Yomiuri Nippon Symphony Orchestra et Cornelius Meister, l'Orchestre Philharmonique de Nagoya et Thierry Fischer, et reviendra aux Orchestres Symphoniques de Sydney, de Tasmanie et d'Australie Occidentale.

En février 2016, Baiba Skride a fait ses débuts au New York Philharmonic avec Christoph Eschenbach. Les concerts ont rencontré un énorme succès ; Vivien Schweitzer écrit dans le New York Times, "Mme Skride a apporté une large palette tonale à son interprétation perspicace et passionnée, son ton profond et audacieux d’abord puis doux et impétueux ensuite." Cette saison, Baiba Skride apparaîtra avec le Chicago Symphony, le Cleveland Symphony, ainsi que le Boston Symphony pour la Création américaine du Triple Concerto de Sofia Gubaidulina pour violon, violoncelle et bayan.

Baiba Skride est une chambriste recherchée qui joue régulièrement dans des grandes salles et festivals prestigieux comme le Concertgebouw Amsterdam, le Wigmore Hall de Londres, le Palais des Beaux Arts de Bruxelles, et le festival de Bad Kissingen et de Mecklenburg-Vorpommen. Au cours de la saison 2016/17, elle intègre une quatuor avec piano (Lauma Skride, Harriet Krijgh et Lise Berthaud) avec lequel elle se produit à la Schubertiade Schwarzenberg, au Festival de Chambre de Malmö et au BASF Ludwigshafen. Parmi les autres artistes avec qui elle collabore, citons Bertrand Chamayou, Brett Dean, Sol Gabetta, Alban Gerhardt, Xavier de Maistre et Daniel Mueller-Schott.

Skride est née dans une famille de musiciens lettons à Riga où elle a commencé ses études, avant de partir en 1995 au Conservatoire de musique et de théâtre de Rostock. En 2001, elle remporte le 1er prix du Concours Reine Elisabeth. Baiba Skride joue le Stradivarius Yfrah Neaman, qui lui est aimablement prêté par la famille Neaman par l’intermédiaire de la Beares International Violin Society.