Christian Arming est l’un des chefs d’orchestre les plus recherchés d’Autriche, hautement estimé tant dans le répertoire symphonique que lyrique. Depuis 2011/12, il tient le poste de directeur musical de l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège ; il a été auparavant directeur musical du New Japan Philharmonic de Tokyo. En 2017, il est désigné principal chef invité du Hiroshima Symphony Orchestra.

Né à Vienne, il y a étudié la direction avec Leopold Hager à l’Académie de musique et des arts du spectacle. Il bénéficie également du soutien de son mentor Seiji Ozawa, qui le présente à Boston et Tokyo. A l’âge de 24 ans, Arming est nommé principal chef d’orchestre du Janáček Philharmonic à Ostrava en République Tchèque, position qu’il a tenue pendant six ans avant d’être nommé directeur musical de l’Orchestre symphonique de Lucerne de 2002 à 2004.

A la suite du concert d’ouverture du Prague Spring Festival en mai 2003 où il avait dirigé l’Orchestre philharmonique tchèque, la carrière de Christian Arming s’est considérablement développée et il a depuis conduit de nombreux orchestres parmi les meilleurs d’Europe tels que le Deutsches Sinfonieorchester, l’Orchestre de la Radio de Francfort, la Staatskapelle de Weimar, la Staatskapelle de Dresde, le Salzburg Mozarteum, l’Orchestre symphonique de Vienne, l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre symphonique de Prague, l’Orchestre Verdi Milan, l’Academia Nazionale di Santa Cecilia, l’Orchestre National de Belgique, l’Orchestre national du Capitole Toulouse et le RAI Turin. En mai 2008, Christian Arming a remplacé Georges Prêtre à l’Academia Santa Cecilia de Rome pour diriger la symphonie n°5 de Mahler. Suite aux louanges de la critique, il a été réinvité en juin 2010 pour diriger la symphonie n°3 de Mahler, qui a également rencontré un grand succès.

En dehors de l’Europe, il a dirigé le Boston Symphony Orchestra ainsi que les orchestres symphoniques de Cincinnati, Houston, Colorado et Vancouver. Aux Etats-Unis, il est chaque année invité à l’Aspen Music Festival et au Roundtop Festival.

Ses récents engagements l’ont amené à diriger l’Orchestre Philharmonique de Taiwan ainsi qu’à être réinvité par le NHK, le Shanghai Symphony Orchestra, et l’Orchestre symphonique de la Radio Polonaise, qu’il dirigera à nouveau en Novembre 2017 pour un programme de musique hongroise. Parmi les autres grands concerts de la saison 2017-2018, citons La Fiancée du Spectre avec l’Orchestre Symphonique de la Radio de Prague au Prague Spring Festival, un concert de gala autour de la musique de Charles Ives avec l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo ainsi qu’un retour exceptionnel avec le Janáček Philharmonic à l’occasion du Janáček Festival à Ostrava.

Le travail de Christian Arming est également largement salué dans le monde lyrique. Il a dirigé en 1997 l’ouverture du Salzburg Festival, où il a immédiatement été réinvité pour deux concerts. En 1999, il a dirigé une nouvelle production du Tour d’Ecrou de Britten à Cincinnati, ainsi qu’une nouvelle production du Chevalier à la Rose à Triest. Ont suivies des nouvelles productions de La Bohème à Lucerne (2001), Salomé (2002), Elektra (2003) à Vérone, et  le Prince Igor à Strasbourg. Il bénéficie d’une collaboration étroite avec l’Opéra de Francfort : il y a dirigé en 2004 le Vaisseau fantôme, Don Giovanni en 2006, Jenufa en 2007, Les Contes d’Hoffmann en 2011 et Rusalka en 2015. Il a également régulièrement dirigé des opéras avec son orchestre à Tokyo, parmi lesquels Pelléas et Mélisande, Leonore, les Mamelles de Tirésias de Poulenc, Gianni Schicchi, Salomé, Une tragédie florentine de Zemlinsky, Lohengrin et Die Fledermaus. En juin 2013, il a dirigé une nouvelle production du Nain de Zemlinsky et a débuté 2014 en dirigeant La Flûte Enchantée au Teatro Regio de Turin et le Prince Igor au Staatsoper d’Hambourg.

La discographie de Christian Arming est tout aussi importante et il a notamment enregistré des œuvres de Janáček et Schubert avec le Janáček Philharmonic, ou encore la Symphonie n°1 de Brahms, les symphonies n°3 et 5 de Mahler, la 7ème de Bruckner, le Requiem de Verdi et l’oratorio de Franz Schmidt Le Livre aux Sept Sceaux avec le New Japan Philharmonic. Ses disques avec l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège de la Symphonie en ré mineur de Franck – pour lequel il a reçu le Diapason d’Or – puis d’airs d’opéra de Wagner avec le baryton basse Evgeny Nikitin ont tous les deux été reçus de manière extrêmement positive par la presse.

 

Contact:

Alison Phillips :
alison.phillips@kajimotomusic.com
Tel : +33 14219926
Fax : +33142199212
Kajimoto, 5 rue Barbette
75 003 PARIS (France)