Un chef avec un style déjà profondément personnel ... précis, étincelant, inventif.
Diapason

Né 1975 à Karlsruhe, Constantin Trinks étudie le cor et le piano, puis devient successivement chef de chant, assistant de Kazushi Ono et Kappellmeister au Badisches Staatstheater de Karlsruhe. En 2002 le théâtre de Saarebruck lui offre le poste de premier Kappellmeister puis de 2004 à 2009 celui de directeur musical. Il signe, en 2004, la spectaculaire production Intolleranza 1960 de Luigi Nono et la création européenne du Premier Empereur de Tan Dun. En tant que ténor il a souvent chanté dans le choeur de chambre de Stuttgart.

En 2009 il est nommé directeur musical de l’opéra de Darmstadt où il dirige première production des Maîtres Chanteurs de Nuremberg et une nouvelle production de la Tétralogie de Wagner.

Constantin Trinks a été l’assistant de Christian Thielemann pour Tannhäuser à Bayreuth en 2004, de Thomas Hengelbrock au festival de Schwetzingen et d’Andreas Spering au festival Haendel-Festspiele de Karlsruhe ce qui lui a permis d’appréhender les techniques baroques. Wagner et R. Strauss ont une place de prédilection dans le répertoire de Constantin Trinks qui dirige de 2009 à 2011 la Tétralogie à Darmstadt et en 2016 à Vienne ; La Défense d’aimer à Bayreuth et à Strasbourg ; Lohengrin et Parsifal à Munich et à Sofia ; Tannhäuser à Strasbourg ; Le Vaisseau Fantôme à Dresde et à Zurich ; Salomé à Strasbourg ; Arabella et Le Chevalier à la rose pour ses débuts au Bayrische Staatsoper à Munich.

Il a dirigé également Aida, De temporum fine comoedia, Fidelio, le Tour d’écrou, La Flûte Enchantée, Les Noces de Figaro, Hans Heiling, Don Juan, La Bohème, Gisela, La Fiancée vendue, à Hambourg, Dresde, Vienne, Tokyo, Paris, Zurich…

Constantin Trinks est un invité régulier des principaux théâtres d’opéras : Semperoper de Dresde, l'opéra d'état de Bavière de Munich, Theater an der Wien, l'opéra national de Paris, le Staatsoper de Hambourg, le New National Theater de Tokyo, l'opéra de Zurich.

Attaché à la musique symphonique Constantin Trinks dirige régulièrement les orchestres philharmoniques de Tokyo, Hong Kong, Malaisie, Munich, Stuttgart, l’orchestre national Languedoc Montpellier, l’orchestre du SWR Saarebruck, le HR Sinfonieorchester Frankfurt, le Bayerischen Rundfunks, les orchestres symphoniques de Barcelone et de Bretagne, le Mozarteum de Salzbourg.

Constantin Trinks a enregistré des oeuvres de Mozart chez ARS, des oeuvres de Hans Rott avec le Mozarteum de Salzbourg, des airs d’opéra (Madness) avec la Staatskapelle de Dresde, Le Joueur de Cornemuse de Jaromir Weinberger chez Hänssler Classics et Gisei de Carl Orff en DVD chez Wergo. Sa discographie a été récompensée et a récemment reçu un ECHO Klassik pour son enregistrement de la Symphonie no1 de Hans Rott.

Constantin Trinks a beaucoup été comparé par la presse allemande, à Carlos Kleiber pour ses interprétations des oeuvres de R. Strauss. En 2017/2018 il dirigera notamment une nouvelle Tétralogie au Theater an der Wien, la Symphonie no1 de Rott avec l’orchestre philharmonique de Radio-France et fera ses débuts avec l’orchestre symphonique de Vienne.

Site :
http://www.constantintrinks.com