Le son (d'Isabelle Faust) est passionné, nerveux, électrisant, mais il possède aussi une chaleur, une douceur désarmantes qui dévoilent les ressorts lyriques secrets de la musique...
New York Times

Cette lecture sensible des oeuvres par laquelle Isabelle Faust captive ses auditeurs repose en premier lieu sur une connaissance approfondie des textes des compositeurs et du contexte historique. C'est dans cet esprit qu'elle parcourt un répertoire qui s'étend de Biber à Lachenmann.

Très jeune lauréate des prestigieux concours Leopold Mozart et Paganini, Isabelle Faust fut rapidement invitée par les plus grands orchestres du monde : les Berliner Philharmoniker, le Boston Symphony Orchestra, le NHK Symphony Orchestra Tokyo, le Chamber Orchestra of Europe, le Freiburger Barock Orchester.

Son travail régulier avec de telles formations a naturellement développé une étroite connivence artistique avec des chefs d'orchestre tels que Claudio Abbado, Giovanni Antonini, Frans Brüggen, Sir John Eliot Gardiner, Bernard Haitink, Daniel Harding, Philippe Herreweghe, Andris Nelsons, Sir Simon Rattle ou Robin Ticciati.

Elle s'intéresse à toutes les configurations musicales ainsi qu'aux interprétations historiques. La voici donc qui joue l'Octuor de Schubert sur instrument d'époque. Mais aussi les « Kafka Fragmente » de Kurtág avec Anna Prohaska ou l'« Histoire du Soldat » de Stravinsky avec Dominique Horwitz. C'est avec la même passion qu'elle défend la création contemporaine, en interprétant en première mondiale des oeuvres de Péter Eötvös, Ondrej Adámek, Oscar Strasnoy ou Beat Furrer.

Les enregistrements d'Isabelle Faust sont régulièrement distingués par les critiques. Les prestigieux prix tels que le Diapason d'Or, l'Echo Klassik, le Gramophone Award ou le Choc de l'Année Classica sont venus couronner ses dernières parutions des Concertos de Mozart avec Il Giardino Armonico sous la direction de Giovanni Antonini ainsi que le Concerto de Mendelssohn avec le Freiburger Barock Orchester et Pablo Heras-Casado. Ses enregistrements des Sonates et Partitas de Bach ainsi que les Concertos de Beethoven et de Berg avec l'Orchestra Mozart sous la direction de Claudio Abbado furent également primés.

Avec Alexander Melnikov, pianiste et partenaire de musique de chambre depuis de longues années, Isabelle Faust a réalisé, entre autres, une intégrale remarquée (Diapason d'Or et Gramophone Award) des Sonates pour piano et violon de Beethoven. Isabelle Faust est « Artiste en Résidence » au Wigmore Hall de Londres pour la saison 2017-2018.