Originaire du Saguenay-Lac-St-Jean au Québec (Canada), Jean-François Lapointe est considéré comme l’un des meilleurs barytons de sa génération. Depuis ses débuts sur scène en 1983, Jean-François Lapointe a chanté sur les principales scènes Européennes (Paris, Strasbourg, Bordeaux, Vienne, Zurich, Barcelone, Madrid, Lisbonne, Glasgow, Hambourg, Francfort, Berlin, Liège, Toulouse…) ainsi qu’en Amérique et au Japon. Les critiques sont unanimes pour louer la richesse de sa voix, la finesse de son interprétation ainsi que ses qualités scéniques.

Parmi ses rôles de prédilection, le rôle-titre de Pelléas et Mélisande, qu’il a chanté entre autres dans la célèbre mise en scène de Peter Brook, mais aussi à l’Opéra de Toronto, à Bonn sous la direction de Marc Soustrot, à Cincinnati, au Grand Théâtre de Bordeaux, à Marseille, au Théâtre du Capitole de Toulouse, à Toulon et plus récemment à la Scala de Milan sous la baguette de Georges Prêtre. Il a également interprété le même rôle à l’Opéra royal de Wallonie, ou encore au Théâtre des Champs-Elysées et au Concertgebouw d’Amsterdam sous la direction de Bernard Haitink. L’évolution de sa voix l’a récemment amené à se tourner vers le rôle de Golaud, qu’il a interprété avec un beaucoup de succès à Nantes et Helsinki.

Jean-François Lapointe s’est également produit dans le rôle-titre de Hamlet au Royal Danish Opera de Copenhague, rôle qu’il a ensuite repris à Trieste, Genève et Marseille, Albert (Werther) à Bilbao et au Capitole de Toulouse, Valentin (Faust) au Teatro Real de Madrid, à Monte-Carlo, au Teatro Regio de Turin, à Liège et aux Chorégies d’Orange, Mercutio (Roméo et Juliette) à l’Opéra de Cincinnati, aux Chorégies d’Orange et à Tokyo, Didon et Enée (Enée) à l’Opéra de Lausanne, Iphigénie en Tauride (Oreste) à l’opéra d’Amsterdam, Eugène Onéguine (rôle-titre), Ford (Falstaff) et Lescaut (Manon) à l’Opéra de Québec, Le Barbier de Séville (Figaro), Fortunio (Landry) et Ciboulette (Duparquet) à l’Opéra Comique, Le Comte Ory (Raimbaud) à Genève et Marseille, Escamillo (Carmen) à Barcelone, Marseille, Lausanne et en tournée au Japon, Don Giovanni (rôle titre) à Trieste et Marseille, Werther (rôle titre) et Les Huguenots (Nevers) à la Monnaie de Bruxelles, Les Troyens (Chorèbe) à Genève et Amsterdam, Falstaff (Ford) au Théâtre des Champs-Elysées… Il a également fait ses débuts très remarqués en Giorgio Germont (Traviata) à l’Opéra de Francfort.

Parallèlement à sa carrière scénique, Jean-François Lapointe se produit régulièrement en concert. Interprète réputé de Duparc, Fauré et Poulenc, il chante également avec les plus grands orchestres. Il a ainsi interprété Benvenuto Cellini (Fieramosca) de Berlioz avec l’Orchestre National de France sous la direction de John Nelson, Béatrice et Bénedict sous la direction de Sir Colin Davis, L’Enfance du Christ avec l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, La Chute de la maison Usher de Debussy avec l’Orchestre National de France sous la baguette de Juraj Valcuha, Les Pêcheurs de perles (Zurga) au Concertgebouw d’Amsterdam avec l’Orchestre Philharmonique de la Radio Néerlandaise dirigé par Michel Plasson, Les Mamelles de Tirésias (Le Mari) et le Requiem de Fauré avec le BBC Symphony...

Récemment on a pu l’entendre à l’Opéra National de Paris dans Alceste (le Grand Prêtre), Werther (Albert) et Faust (Valentin), à l’Opéra de Marseille dans La Favorite (Alphonse), Cléopâtre (Marc-Antoine), La Traviata (Germont), Moïse et Pharaon (Pharaon), Falstaff (Ford), Hamlet (rôle-titre) et Don Carlo (Posa), au Canadian Opera Company et à Amsterdam dans Dialogues des Carmélites (Marquis de la Force) mis en scène par Robert Carsen, à l’Opéra de Monte Carlo dans La Favorite (Alphonse) et Tannhaüser (Wolfram), au Théâtre des Champs-Elysées dans La Favorite (Alphonse), au Deutsche Oper Berlin La Traviata (Germont), à Avignon dans Hamlet (rôle-titre), à Genève dans Faust (Valentin), Ascanio (Benvenuto Cellini) et Guillaume Tell (rôle-titre), à l’Opéra national de Lorraine dans Les Pêcheurs de perles (Zurga) et Lucia di Lammermoor (Enrico), au Teatro Comunale de Bologne dans Werther (Albert)... En concert, il a chanté dans L’Enfant et les Sortilèges, L’Enfant prodigue de Debussy, le Requiem de Fauré et Monsieur Beaucaire de Messager avec l’Opéra-Comique avec l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, le Requiem de Fauré à l’Opéra de Nice, à Lille, avec l’Orchestre Symphonique de Montréal, il se produit également récital à Paris dans le cadre de L’Instant Lyrique, à Genève, à Montréal…

Jean-François Lapointe a participé à plusieurs enregistrements, parmi lesquels on retrouve La Jolie fille de Perth de Bizet, Benvenuto Cellini de Berlioz avec l’Orchestre National de France, Le Mage de Massenet, Iphigénie en Tauride (DVD) et Ciboulette de Reynaldo Hahn (DVD). Il a également enregistré Le Poème de l’amour et de la mer ainsi qu’un disque consacré aux poèmes de Verlaine mis en musique par R. Hahn, G. Fauré, C. Debussy et A. Mathieu.

Fin pédagogue, il conseille régulièrement de jeunes chanteurs, notamment dans le cadre de master-classes.

Parmi ses projets : Hérodiade (Hérode), Carmen (Escamillo) et Les Puritains (Riccardo) à Marseille, Hippolyte et Aricie (Thésée) de Rameau à Zurich et au Théâtre des Champs-Elysées, Falstaff (Ford) à Monte Carlo, Pelléas et Mélisande (Golaud) à l’Opéra National du Rhin et au Théâtre des Champs-Elysées, La Traviata (Germont) à l’Opéra national de Paris, Guillaume Tell (rôle-titre) à Melbourne, Dialogues des Carmélites (Marquis de la Force) à Toulouse... Parmi ses projets de concerts : le Requiem de Fauré avec l’Orchestre Philharmonique de Monte Carlo, L’Enfant Prodigue (Siméon) de Debussy à Nancy…

Jean-François Lapointe est Chevalier de l’Ordre national du Québec.