Giuseppe VERDI (1813 - 1901)

La "Sinfonia" de La Force du Destin est incontestablement la plus populaire de toutes les ouvertures de Verdi.  Elle n'existait pas lors de la création de l'ouvrage à Saint-Pétersbourg en 1862, qui comportait un prélude.  L'ouverture fut créée pour la première à la Scala en 1869. Verdi y réutilise environ les deux tiers du prélude original.

Cette ouverture, la dernière du compositeur (si on fait exception pour celle d'Aïda, récemment retrouvée mais qui n'est pas jouée avant l'Opéra), reprend quelques-uns des plus beaux motifs de l'ouvrage, en particulier le thème conducteur du destin et la prière de Leonore.  Le caractère particulièrement théâtral de ce morceau ne l'a jamais empêché d'être très souvent donné en concert.