“Même à trois et demi je le savais: les percussions étaient faites pour moi!” Martin GRUBINGER

Baptisé par les critiques "sorcier de percussion", le multi-percussionniste autrichien Martin Grubinger a réalisé l'exploit extraordinaire de transformer la percussion solo en un événement dans le monde de la musique classique. Invité régulièrement par de nombreux orchestres de premier plan et par les plus prestigieuses salles du monde, le répertoire de Grubinger est exceptionnellement large et comprend des œuvres solo et de musique de chambre, avec des partenaires tels que le Percussive Planet Ensemble et les pianistes Ferhan et Ferzan Önder.

Parmi les grands moments de la saison 2014/15, on compte les débuts de Grubinger avec l'Orchestre Philharmonique de Chine, l'Orquestra Filarmónica de Minas Gerais et l'Orchestre Philharmonique de Radio France aux côtés de l'Accademia Nazionale de Santa Cécilia, de l'Orchestre Gürzenich et du WDR Sinfonieorchester. Grubinger a été Artiste en résidence avec l'Orchestre Symphonique de Cincinnati et le Festival de musique Tongyeong en Corée. Avec le baryton star Thomas Hampson, il présente un nouveau programme en récital, d'abord au Gasteig à Munich, au Wiener Konzerthaus puis au Teatro alla Scala à Milan. Son spectacle de percussions "Free My Way", qui implique freerunners et breakdancers, est à couper le souffle.

Dans le répertoire de Grubinger figurent notamment Frozen in Time (2007) de Avner Dorman et le Concerto pour percussions et orchestre de Friedrich Cerha (2008), interprété et enregistré avec le Wiener Philharmoniker sous la baguette de Peter Eötvös chez Kairos, ainsi que le concerto de Tan Dun, "Tears of Nature" (2012). La première mondiale de "Speaking Drums" avec le Mahler Chamber Orchestra sous la baguette de son compositeur Peter Eötvös a eu lieu au printemps 2014. Ses projets de percussions bien connus «The Percussive Planet» et le «Caribbean Showdown» sont d’autres exemples des multiples facettes de l’artiste.

Martin a été nommé Artiste en résidence au Gewandhaus de Leipzig pour la saison 2008/09, puis à la Camerata Salzburg, la Philharmonie de Cologne, la Philharmonie de Münich et au Wiener Konzerthaus. Il a également joué avec le NHK Symphony Orchestra, l'Orchestre Philharmonique d'Oslo, l'Orchestre National Symphonique de Taiwan, le Gewandhausorchester de Leipzig, le NDR Sinfonieorchester de Hambourg, le Münchner, le Hamburger et le Dresdner Philharmoniker, l'Orquesta Sinfónica de Castilla y León, le Wiener Philarmoniker, le Bamberger Symphoniker et le BBC Philharmonic. Il fréquente aussi régulièrement les orchestres philharmoniques de Los Angeles, le Pittsburgh Symphony et le National Symphony Orchestra de Washington.

Il se produit régulièrement dans de prestigieux festivals, comme le Festival de Bregenz, le Festival Beethoven à Bonn et le Festival de Salzbourg, le Festival de musique de Baden-Baden, le Festival de cuivres et de percussions dans le célèbre Suntory Hall de Tokyo et le Festival de musique Grant Park à Chicago. En 2013, il était «artiste étoile» au Lucerne Festival.

Gagnant de nombreux prix, Martin Grubinger a reçu le prix Bernstein par le Schleswig Holstein Musik Festival et le prestigieux « Prix Würth » des Jeunesses Musicales. Le premier CD de Grubinger, "Drums'n'Chant" a été bientôt suivi par un enregistrement live de "The Percussive Planet" sur DVD, tous deux chez Deutsche Grammophon. Il a depuis enregistré un certain nombre de projets pour divers labels.

Né à Salzbourg, Martin Grubinger a étudié au Conservatoire Bruckner de Linz et au Mozarteum de Salzbourg. Il avait déjà attiré l'attention dans sa jeunesse, après avoir participé à plusieurs concours internationaux, entre autres lors du deuxième Concours Mondial de Marimbaphone tenu à Okaya, au Japon, et au Concours de l'EBU en Norvège.