Calendrier

Récital Arcadi Volodos
2 Mai2021

Récital Arcadi Volodos

GRANDE SAISON - RÉCITAL
Saison 20/21
Arcadi VOLODOS, Piano
CLEMENTI, BRAHMS, SCHUBERT
La Quintessence du Romantisme
9 Mai2021

La Quintessence du Romantisme

GRANDE SAISON
Saison 20/21
Stanislav KOCHANOVSKY, Direction
Jorge GONZALEZ BUAJASAN, Piano

CHOPIN, TCHAÏKOVSKY
CHANGEMENT DE PROGRAMME
Russie de toujours
16 Mai2021

Russie de toujours

GRANDE SAISON
Saison 20/21
Jérémie RHORER, Direction
Alexandre KANTOROW, Piano

GLINKA, PROKOFIEV, TCHAIKOVSKY
Carmina Burana
29 Mai2021

Carmina Burana

GRANDE SAISON
Saison 20/21
Kazuki YAMADA, Direction
Elisabeth LEONKSAJA, Piano
M. ERIKSMOEN, M. REXROTH, A. ERÖD, Chœur du CBSO

BARTÓK, ORFF
Carmina Burana
30 Mai2021

Carmina Burana

GRANDE SAISON
Saison 20/21
Kazuki YAMADA, Direction
Elisabeth LEONKSAJA, Piano
M. ERIKSMOEN, M. REXROTH, A. ERÖD, Chœur du CBSO

BARTÓK, ORFF
L’esprit espagnol
6 Juin2021

L’esprit espagnol

GRANDE SAISON
Saison 20/21
Josep PONS, Direction
Nelson GOERNER, Piano
María TOLEDO, Cantaora

RAVEL, DE FALLA
Récital Christian Zacharias
9 Juin2021

Récital Christian Zacharias

GRANDE SAISON - RÉCITAL
Saison 20/21
Christian ZACHARIAS, Piano
BEETHOVEN, HAYDN, SCHUBERT
Les années folles
13 Juin2021

Les années folles

GRANDE SAISON
Saison 20/21
Alondra DE LA PARRA, Direction
Jorge Luís PRATS, Piano

MILHAUD, GERSWHIN, RAVEL
Quatuor Jaëll
9 Mar2021

Quatuor Jaëll

HAPPY HOUR MUSICAL
Saison 20/21
Quatuor JAËLL
GOUBAÏDOULINA, STRAVINSKY, SCHUBERT
CONCERT AVANCÉ À 16H AU LIEU DE 18H30
Musique de chambre
15 Avr2021

Musique de chambre

HAPPY HOUR MUSICAL
Saison 20/21
D. HUEBER, F. MEREAUX,
S. STECKELER

DEBUSSY, TAKEMITSU, BAX, MEREAUX
Musique de chambre
4 Mai2021

Musique de chambre

HAPPY HOUR MUSICAL
Saison 20/21
Octuor à cordes de l'OPMC
CHOSTAKOVITCH, MENDELSSOHN
Les Vents du Sud
15 Juin2021

Les Vents du Sud

HAPPY HOUR MUSICAL
Saison 20/21
Les Vents du Sud
ONSLOW, DEBUSSY, POULENC
L’Ile indigo
31 Mar2021

L’Ile indigo

JEUNE PUBLIC
Saison 20/21
Christophe MANGOU, Direction
Julie MARTIGNY, Narratrice

LE HERISSIER
Printemps des Arts
27 Mar2021

Printemps des Arts

DANS LE CADRE DU FESTIVAL PRINTEMPS DES ARTS DE MONTE-CARLO
Saison 20/21
Kazuki YAMADA, Direction
Tedi PAPAVRAMI, Violon

BERG, SCHÖNBERG
CONCERT AVANCÉ À 15H AU LIEU DE 20H30
I Lombardi alla Prima crociata
28 Mar2021

I Lombardi alla Prima crociata

OPERA DE MONTE-CARLO
AUTRES DATES

Saison 20/21
Daniele CALLEGARI, Direction
VERDI
Billetterie indisponible
Printemps des Arts
11 Avr2021

Printemps des Arts

DANS LE CADRE DU FESTIVAL PRINTEMPS DES ARTS DE MONTE-CARLO
Saison 20/21
Gergely MADARAS, Direction
Ivo KAHÁNEK, Piano

LISZT
CONCERT AVANCÉ À 15H AU LIEU DE 18H
Boris Godounov
2 Mai2021

Boris Godounov

OPERA DE MONTE-CARLO
AUTRES DATES

Saison 20/21
Konstantin CHOUDOVSKI, Direction
MOUSSORGSKI
Billetterie indisponible
Concert au Palais Princier
15 Juil2021

Concert au Palais Princier

CONCERTS AU PALAIS PRINCIER
Saison 20/21
Valery GERGIEV, Direction
DEBUSSY, STRAVINSKY
En vente à partir de Février 2021
Concert au Palais Princier
18 Juil2021

Concert au Palais Princier

CONCERTS AU PALAIS PRINCIER
Saison 20/21
Gianluigi GELMETTI, Direction
C. REISS, M. PIZZOLATO, P. FANALE, N. DI PIERRO,
Coro del Teatro Regio di Parma

MOZART
En vente à partir de Février 2021
Concert au Palais Princier
22 Juil2021

Concert au Palais Princier

CONCERTS AU PALAIS PRINCIER
Saison 20/21
Tomáš NETOPIL, Direction
Katia & Marielle LABÈQUE, Piano

POULENC, RAVEL
En vente à partir de Février 2021
Concert au Palais Princier
29 Juil2021

Concert au Palais Princier

CONCERTS AU PALAIS PRINCIER
Saison 20/21
Thomas HENGELBROCK, Direction
MOZART, MENDELSSOHN
En vente à partir de Février 2021
Concert au Palais Princier
1 Août2021

Concert au Palais Princier

CONCERTS AU PALAIS PRINCIER
Saison 20/21
Kazuki YAMADA, Direction
Sergey KHACHATRYAN, violon

TAKEMITSU, SCHUBERT, SIBELIUS
En vente à partir de Février 2021
Concert au Palais Princier
5 Août2021

Concert au Palais Princier

CONCERTS AU PALAIS PRINCIER
Saison 20/21
Kazuki YAMADA, Direction
Alexandre KANTOROW, Piano

SAINT-SAËNS, BIZET
En vente à partir de Février 2021
{"playlist":[{"title":"De Sabata – Juventus, po\u00e8me symphonique","artist_name":"OPMC","audio_file":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2020\/11\/Juventus-poeme-symphonique-DE_SABATA.mp3","poster_image":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2020\/11\/De_Sabata.jpg","duration":"2:59","playlistid":"playlistid-1"},{"title":"Stravinsky – Le sacre du printemps","artist_name":"OPMC","audio_file":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/Stravinsky-Le-sacre-du-printemps-extrait-OPMC-Classics-001.mp3","poster_image":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/artworks-000019884828-1yjx7a-t500x500.jpg","duration":"0:46","playlistid":"playlistid-1"},{"title":"Stravinsky – l’Oiseau de feu (extrait)","artist_name":"OPMC","audio_file":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/Stravinsky-lOiseau-de-feu-extrait-OPMC-Classics-001.mp3","poster_image":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/artworks-000019884828-1yjx7a-t500x500.jpg","duration":"0:43","playlistid":"playlistid-1"},{"title":"Stravinsky – Petrouchka (extrait 2)","artist_name":"OPMC","audio_file":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/Stravinsky-Petrouchka-extrait-2-OPMC-Classics-001.mp3","poster_image":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/artworks-000019884828-1yjx7a-t500x500.jpg","duration":"0:42","playlistid":"playlistid-1"},{"title":"Stravinsky – Petrouchka (extrait 1)","artist_name":"OPMC","audio_file":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/Stravinsky-Petrouchka-extrait-1-OPMC-Classics-001.mp3","poster_image":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/artworks-000019884828-1yjx7a-t500x500.jpg","duration":"0:47","playlistid":"playlistid-1"},{"title":"Rimsky-Korasakov – She\u0301he\u0301razade (Extrait)","artist_name":"OPMC","audio_file":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/Rimsky-Korasakov-She\u0301he\u0301razade-Extrait-OPMC-Classics-003.mp3","poster_image":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/artworks-000041015185-ub70lo-t500x500.jpg","duration":"0:52","playlistid":"playlistid-1"},{"title":"Ravel – Daphnis et Chloe\u0301 (Extrait)","artist_name":"OPMC","audio_file":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/Ravel-Daphnis-et-Chloe\u0301-Extrait-OPMC-Classics-002.mp3","poster_image":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/artworks-000041015673-4j1wni-t500x500.jpg","duration":"0:30","playlistid":"playlistid-1"},{"title":"Debussy – Pre\u0301lude a\u0300 lapre\u0300s-midi dun faune (extrait)","artist_name":"OPMC","audio_file":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/Debussy-Pre\u0301lude-a\u0300-lapre\u0300s-midi-dun-faune-extrait-OPMC-Classics-002.mp3","poster_image":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/artworks-000041015673-4j1wni-t500x500.jpg","duration":"0:39","playlistid":"playlistid-1"},{"title":"Moussorgsky – Une nuit sur le Mont Chauve (extrait)","artist_name":"OPMC","audio_file":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/Moussorgsky-Une-nuit-sur-le-Mont-Chauve-extrait-OPMC-Classics-003.mp3","poster_image":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/artworks-000041015185-ub70lo-t500x500.jpg","duration":"0:53","playlistid":"playlistid-1"},{"title":"Borodine – Danses Polovtsiennes (extrait)","artist_name":"OPMC","audio_file":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/Borodine-Danses-Polovtsiennes-extrait-OPMC-Classics-003.mp3","poster_image":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/artworks-000041015185-ub70lo-t500x500.jpg","duration":"0:48","playlistid":"playlistid-1"},{"title":"Chostakovitch – Symphonie n\u00b011 du 4e\u0300me mvt Le Tocsin (extrait)","artist_name":"OPMC","audio_file":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/Chostakovitch-Symphonie-n\u00b011-extrait-du-4e\u0300me-mouvement-Le-Tocsin-OPMC-Classics-005.mp3","poster_image":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/artworks-000041018474-3ovqdp-t500x500.jpg","duration":"1:12","playlistid":"playlistid-1"},{"title":"Mahler – 5e\u0300me symphonie extrait du 1er mouvement","artist_name":"OPMC","audio_file":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/Mahler-5e\u0300me-symphonie-extrait-du-1er-mouvement-OPMC-Classics-006.mp3","poster_image":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/artworks-000041018637-ygbw3z-t500x500.jpg","duration":"1:10","playlistid":"playlistid-1"}]}
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

La Belle au bois dormant, suite, opus 66a (version Pletnev)

Piotr Ilyitch TCHAIKOVSKY (1840-1893)

Après, non l’échec cuisant dont il est souvent question, mais « une déconvenue humiliante » (1) du Lac des cygnes (2) la Belle au Bois Dormant se révèle être une franche réussite. L’idée initiale revient au directeur des Théâtres impériaux, Ivan Vsevolojski qui, souhaitant renouer avec les heures les plus fastes des grands spectacles du passé, soumet à Tchaïkovski un livret qu’il a lui-même tiré du conte de Perrault, la chorégraphie étant confiée à Marius Petipa dont on connaît l’habitude de « collaboration » avec le compositeur (3). Enthousiaste, le musicien répond : « L’idée me plaît et je ne souhaite rien de mieux que d’en écrire la musique. »…les ébauches seront terminées en quarante jours («…26 mai 1889 à 8 h du soir… »). L’orchestration est commencée le 30 mai, et les premières répétitions ont lieu en août pour une création prévue le 3 décembre, qui pour cause de retards dans les réalisations des décors, aura finalement lieu le 15 janvier 1890, au Théâtre de Mariinsky (Saint-Pétersbourg) avec dans les deux rôles principaux Carlotta Brianza et Pavel Gertd, Marie Petipa (fille du chorégraphe) en Fée des Lilas (il était d’usage de confier le rôle de la Fée Carabosse à un travesti, ce fût Enrico Cecchetti. Le thème central du ballet est effectivement l’opposition entre les forces du bien (Fée des Lilas) et forces du mal (Fée Carabosse), représentées chacune par un leitmotiv parcourant toute la partition, hormis le troisième acte qui n’a pas de lien organique avec le reste, prétexte à un supplément de danses diverses et diversifiées…La structure du ballet est donc construite autour d’un prologue et de deux actes : la Cour du roi Florestan est en effervescence à l’occasion du baptême de la princesse Aurore. Toutes les fées ont été invitées, et chacune des sept apporte un cadeau à l’enfant (beauté, grâce….). Survient la méchante fée Carabosse qui, furieuse d’avoir été oubliée, jette une malédiction à l’enfant qui se piquera et mourra. Mais, la Fée des Lilas, qui n’avait pas encore prononcé son vœu, parvient à annuler partiellement ce mauvais sort : la princesse se piquera mais, au lieu d’en mourir, plongera dans un profond sommeil dont seul le baiser d’un prince pourra la réveiller….

A la différence de la Suite de Casse-Noisette, celle de la Belle au Bois Dormant, tout comme celle du Lac des cygnes, n’est pas de la main de Tchaïkovski : à la demande de l’éditeur du musicien, le compositeur et chef d’orchestre Siloti, opéra une sélection de cinq numéros en 1899. En 1978, le pianiste-compositeur et chef d’orchestre russe, Mihail Pletnev, établit un nouvel arrangement de la suite, se présentant comme suit :

Introduction ouvrant cette suite, il s’agit d’un Allegro vivo aux cuivres triomphants, dont les doubles croches et les accords répétés représentent la Fée Carabosse. Prologue : lui succède, la consolatrice Fée des Lilas dans un lumineux mi majeur à 6/8 dominé par flûtes, hautbois et harpe. Un court pont assuré par des cors conduit à la Marche. Dénuée de solennité emphatique, le thème de l’entrée des nobles est complétée par deux récits qui confèrent à l’ensemble une certaine animation, avant que le couple royal ne fasse sa triomphale entrée. La Scène dansante marque l’arrivée des fées avec présence renforcée de la harpe, de cordes et de bois tout en douceur veloutée…Cette atmosphère bienveillante est brusquement interrompue par l’arrivée de Carabosse (scène finale de ce Prologue) donnant lieu à une page orchestrale totalement ébouriffante : le mauvais sort est lancé…la généreuse fée des lilas ne parvenant qu’à amoindrir ce maléfice. L’Acte I nous transporte seize ans plus tard, jour de l’anniversaire d’Aurore : exultation orchestrale, cascade de doubles croches et fanfare de cuivres conduisent à la célébrissime valse où, portée par une mélodie tournoyante, haute en couleurs, que renforce encore un glockenspiel, la population enthousiaste danse… Un extrait du Pas d’action (Acte II) précède l’apparition d’Aurore au prince : c’est la Coda dont la légèreté extrême et le raffinement sont d’une lignée toute mendelsohnienne (celui du Songe d’une nuit d’été). Pletnev introduit ensuite l’Entracte (entre le premier et le deuxième tableau) où un violon solo ornemente progressivement sa mélodie, jusqu’à atteindre un « mouvement en soi, parachevé dans la forme comme dans la densité de l’expression. » (4) Le deuxième tableau vient conclure l’action : entrant dans le château, le prince, d’un baiser, réveille Aurore (Entracte) : longue tenue suspensive précédant l’arrivée de thèmes sinueux, délicatement orchestrés, renforcent le sentiment d’expectative…avant que ne commence le grand crescendo du baiser salvateur, qui éclate en une fanfare de cuivres. Le dernier numéro, Finale, dépeint l’union des deux amants dans un total ravissement où « une musique chaude et brillante » (Petipa) déferle d’un bout à l’autre de l’orchestre…

C’est donc en regroupant dix numéros tirés de l’introduction et des deux premiers actes que Mikhail Pletnev repense sa Suite de la Belle au Bois Dormant, laissant de côté le troisième acte qui n’a effectivement aucune parenté, musicale ou dramatique, avec le reste …

 

Alice BLOT

 

(1) Tchaikovski, Correspondance
(2) Le Lac des cygnes, ballet en quatre actes, créé le 4 mars 1877 à Moscou (Bolchoï)
(3) La collaboration entre Petipa et Glazounov, lors de la composition de son premier ballet, Raymonda, avait été plus que difficile….Un peu moins, pour Les Saisons…
(4) André Lischke, Piotr Illyitch Tchaïkovski, Fayard, Paris, 1993

 

Nomenclature orchestrale :
2 flûtes, piccolo, 2 hautbois, cor anglais, 2 clarinettes, 2 bassons, 4 cors, 2 trompettes, 2 cornets, 3 trombones, tuba, timbales, percussion, harpe et cordes.

Durée approximative : 28 minutes

Première exécution à Monte-Carlo