Calendrier

Sur un ton festif
3 Mai2020

Sur un ton festif

GRANDE SAISON
Saison 19/20
Bernard LABADIE, Direction
Andreas STAIER, Piano

KRAUS, MOZART, HAYDN
Récital Hélène Grimaud
17 Mai2020

Récital Hélène Grimaud

GRANDE SAISON
Saison 19/20
Hélène GRIMAUD, Piano
SILVESTROV, DEBUSSY, SATIE, CHOPIN, SCHUMANN
Origines
31 Mai2020

Origines

GRANDE SAISON
Saison 19/20
Charles DUTOIT, Direction
Gautier CAPUÇON, Violoncelle

DE SABATA, ELGAR, SAINT-SAËNS
Diable blanc, Ange noir
7 Juin2020

Diable blanc, Ange noir

GRANDE SAISON
Saison 19/20
Hubert SOUDANT, Direction
Thierry AMADI, Violoncelle

HAYDN, SCHUBERT
Beethoven 2020
12 Juin2020

Beethoven 2020

GRANDE SAISON
Saison 19/20
Kazuki YAMADA, Direction
Krystian ZIMERMAN, Piano

BEETHOVEN
Beethoven 2020
13 Juin2020

Beethoven 2020

GRANDE SAISON
Saison 19/20
Kazuki YAMADA, Direction
Krystian ZIMERMAN, piano

BEETHOVEN
Beethoven 2020
14 Juin2020

Beethoven 2020

GRANDE SAISON
Saison 19/20
Kazuki YAMADA, Direction
Krystian ZIMERMAN, Piano

BEETHOVEN
Cacherto-Grosso
9 Avr2020

Cacherto-Grosso

HAPPY HOUR MUSICAL
Saison 19/20
A. GUERCHOVITCH, A. URCAN, S TIMOFEEVA
T. AMADI, V. AUDARD, C. ROSSI

ACHRON, POLLACK, DINICU...
— Concert Annulé —
Les Vents du Sud
5 Mai2020

Les Vents du Sud

HAPPY HOUR MUSICAL
Saison 19/20
R. TRUCHOT BARRAYA, M. BLOCH,
M-B. BARRIERE-BILOTE, A. MENRATH, P. PEIGNIER

RAMEAU, GEBAUER, RAVEL, ESCAICH
Musique de chambre
16 Juin2020

Musique de chambre

HAPPY HOUR MUSICAL
Saison 19/20
S. DUCHESNE CORNATON, G-B. ERMACORA,
F. MEREAUX, T. LEROY, S. STECKELER

DEBUSSY, CHAUSSON, CAPLET
Autour de la famille Bach
12 Avr2020

Autour de la famille Bach

CONCERT SPIRITUEL
Saison 19/20
Peter SZÜTS, Direction
Delphine HUEBER, Flûte

BACH
— Concert Annulé —
Pierre et le loup
8 Avr2020

Pierre et le loup

JEUNE PUBLIC
Saison 19/20
Philippe BÉRAN, Direction
Joan MOMPART, Narrateur

CHOSTAKOVITCH, PROKOFIEV
— Concert annulé —
Printemps des Arts
5 Avr2020

Printemps des Arts

DANS LE CADRE DU FESTIVAL PRINTEMPS DES ARTS DE MONTE-CARLO
Saison 19/20
Susanna MÄLKKI, Direction
Vincent LHERMET, Accordéon

MESSIAEN, PESSON, MAGNARD
— Concert Annulé —
Melody Gardot & l’OPMC
12 Juil2020

Melody Gardot & l’OPMC

JAZZ À JUAN
Collaboration
Melody Gardot
Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo

Concert au Palais Princier
16 Juil2020

Concert au Palais Princier

CONCERTS AU PALAIS PRINCIER
Saison 19/20
Simone YOUNG, Direction
LISZT, MAHLER
Concert au Palais Princier
19 Juil2020

Concert au Palais Princier

CONCERTS AU PALAIS PRINCIER
Saison 19/20
Otto TAUSK, Direction
Khatia BUNIATISHVILI, Piano

DVOŘÁK, LISZT
Concert au Palais Princier
26 Juil2020

Concert au Palais Princier

CONCERTS AU PALAIS PRINCIER
Saison 19/20
Andrey BOREYKO, Direction
Stephen HOUGH, Piano

GLAZOUNOV, LISZT, SCHUMANN
Concert au Palais Princier
30 Juil2020

Concert au Palais Princier

CONCERTS AU PALAIS PRINCIER
Saison 19/20
Gianluigi GELMETTI, Direction
Francesco PIEMONTESI, Piano

MOZART
Concert au Palais Princier
2 Août2020

Concert au Palais Princier

CONCERTS AU PALAIS PRINCIER
Saison 19/20
Juraj VALČUHA, Direction
Maxim VENGEROV, Violon

MENDELSSOHN, PROKOFIEV
Concert au Palais Princier
6 Août2020

Concert au Palais Princier

CONCERTS AU PALAIS PRINCIER
Saison 19/20
Kazuki YAMADA, Direction
Simon TRPČESKI, Piano

RACHMANINOV, DE FALLA
{"playlist":[{"title":"Stravinsky – Le sacre du printemps","artist_name":"OPMC","audio_file":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/Stravinsky-Le-sacre-du-printemps-extrait-OPMC-Classics-001.mp3","poster_image":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/artworks-000019884828-1yjx7a-t500x500.jpg","duration":"0:46","playlistid":"playlistid-1"},{"title":"Stravinsky – l’Oiseau de feu (extrait)","artist_name":"OPMC","audio_file":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/Stravinsky-lOiseau-de-feu-extrait-OPMC-Classics-001.mp3","poster_image":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/artworks-000019884828-1yjx7a-t500x500.jpg","duration":"0:43","playlistid":"playlistid-1"},{"title":"Stravinsky – Petrouchka (extrait 2)","artist_name":"OPMC","audio_file":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/Stravinsky-Petrouchka-extrait-2-OPMC-Classics-001.mp3","poster_image":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/artworks-000019884828-1yjx7a-t500x500.jpg","duration":"0:42","playlistid":"playlistid-1"},{"title":"Stravinsky – Petrouchka (extrait 1)","artist_name":"OPMC","audio_file":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/Stravinsky-Petrouchka-extrait-1-OPMC-Classics-001.mp3","poster_image":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/artworks-000019884828-1yjx7a-t500x500.jpg","duration":"0:47","playlistid":"playlistid-1"},{"title":"Rimsky-Korasakov – She\u0301he\u0301razade (Extrait)","artist_name":"OPMC","audio_file":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/Rimsky-Korasakov-She\u0301he\u0301razade-Extrait-OPMC-Classics-003.mp3","poster_image":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/artworks-000041015185-ub70lo-t500x500.jpg","duration":"0:52","playlistid":"playlistid-1"},{"title":"Ravel – Daphnis et Chloe\u0301 (Extrait)","artist_name":"OPMC","audio_file":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/Ravel-Daphnis-et-Chloe\u0301-Extrait-OPMC-Classics-002.mp3","poster_image":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/artworks-000041015673-4j1wni-t500x500.jpg","duration":"0:30","playlistid":"playlistid-1"},{"title":"Debussy – Pre\u0301lude a\u0300 lapre\u0300s-midi dun faune (extrait)","artist_name":"OPMC","audio_file":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/Debussy-Pre\u0301lude-a\u0300-lapre\u0300s-midi-dun-faune-extrait-OPMC-Classics-002.mp3","poster_image":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/artworks-000041015673-4j1wni-t500x500.jpg","duration":"0:39","playlistid":"playlistid-1"},{"title":"Moussorgsky – Une nuit sur le Mont Chauve (extrait)","artist_name":"OPMC","audio_file":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/Moussorgsky-Une-nuit-sur-le-Mont-Chauve-extrait-OPMC-Classics-003.mp3","poster_image":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/artworks-000041015185-ub70lo-t500x500.jpg","duration":"0:53","playlistid":"playlistid-1"},{"title":"Borodine – Danses Polovtsiennes (extrait)","artist_name":"OPMC","audio_file":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/Borodine-Danses-Polovtsiennes-extrait-OPMC-Classics-003.mp3","poster_image":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/artworks-000041015185-ub70lo-t500x500.jpg","duration":"0:48","playlistid":"playlistid-1"},{"title":"Chostakovitch – Symphonie n\u00b011 du 4e\u0300me mvt Le Tocsin (extrait)","artist_name":"OPMC","audio_file":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/Chostakovitch-Symphonie-n\u00b011-extrait-du-4e\u0300me-mouvement-Le-Tocsin-OPMC-Classics-005.mp3","poster_image":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/artworks-000041018474-3ovqdp-t500x500.jpg","duration":"1:12","playlistid":"playlistid-1"},{"title":"Mahler – 5e\u0300me symphonie extrait du 1er mouvement","artist_name":"OPMC","audio_file":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/Mahler-5e\u0300me-symphonie-extrait-du-1er-mouvement-OPMC-Classics-006.mp3","poster_image":"https:\/\/www.opmc.mc\/wp-content\/uploads\/2019\/01\/artworks-000041018637-ygbw3z-t500x500.jpg","duration":"1:10","playlistid":"playlistid-1"}]}
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Symphonie n°1 en mi mineur, opus 39

Jean Sibelius (1865-1957)

« Ce qui est essentiellement symphonique, c’est le courant irrésistible qui parcourt le tout, cela par opposition au pittoresque. » Jean Sibelius

 

Commencée en 1898, elle fut achevée un an plus tard, et créée à Helsinki, le 26 avril 1899, sous la direction du compositeur. Si la partition respecte la découpe en quatre mouvements selon les procédés classiques, elle n’en manifeste pas moins des spécificités que Sibelius va développer et amplifier tout au long de ses sept symphonies, jusqu’à les maîtriser totalement, comme le prouve sa Septième…Le premier mouvement, Adagio ma non troppo – Allegro energico est, davantage sur le fond que sur la forme, le plus intéressant. Confiée à la clarinette solo, sur imperceptible roulement de timbales, la mélodie initiale (élément motivique central de la symphonie) illustre parfaitement cette propension (ci-avant décrite) de Sibelius à ignorer sciemment les fonctions tonales de certaines notes afin de « déplacer » la tension harmonique, lui substituant ainsi une sorte de modalité. L’Allegro qui suit, est de forme sonate. Son premier thème présente une personnalité double : où le caractère énergique (renforcé par un fort contretemps) cohabite avec une vision panthéiste proche d’un Dvorak (celui des symphonies). Entouré de quelques motifs mélodiques secondaires, le discours va se diriger vers un fortissimo généralisé, et sur un formidable crescendo que renforce une montée chromatique, va éclater en fanfare la redite du premier thème. Le bloc orchestral va alors se désintégrer progressivement pour laisser place à un tout nouveau décor qui cherche ses marques sur fond d’accords de cor, avant de les trouver sur des accords de harpe : les bois font entendre un second thème « presque » pastoral générateur d’une détente toute relative, car déjà, on entend sourdre un grondement qui, s’amplifiant, va rapidement conclure cette exposition de manière orageuse. Au cours du développement, une brève intervention du violon solo, telle une fulgurance incongrue, vient rompre le cours du temps…aussitôt rattrapé par un tutti orchestral dont le ruissellement en descentes chromatiques nous submerge jusqu’à la réapparition du premier thème…Puis, le second thème va ressurgir à la clarinette…la trompette lui répond, mais déjà, d’autres cuivres, d’autres bois enflent, et, en quelques secondes c’est l’ensemble de l’orchestre qui a enflé en un tutti fortissimo qui assène cette coda terminale, que ponctuent deux accords parfaits aux cordes…fin aussi abrupte qu’inattendue !

 

L’Andante ma non troppo – Lento : ce mouvement lent, qui revêt presque l’allure d’un rondo, fait entendre, tous l’ont écrit, une des plus belles mélodies du compositeur. Certes ! Mais, ce qui fascine dans cette mélodie, ne vient ni de son lyrisme, ni de sa puissance nostalgique…Cette phrase suggère beaucoup plus qu’elle ne dit, et ce faisant, elle fait davantage appel à l’imaginaire qu’à un principe de réalité. D’ailleurs, elle ne semble pas vouloir (ou pouvoir?) se développer dans l’espace, répétant les notes qui la forment comme pour générer en nous un échos dont nous serions à la fois acteur et récepteur…Enfin, elle génère une sérénité qui n’est pas de ce monde, une vision sur un au-delà dont, seul, Sibelius aurait eu l’intuition…Voilà pourquoi, la déconcertante beauté de cette phrase nous pousse à laisser cet Andante se dérouler « sans commentaire » !

 

Allegro : sur pizzicati de cordes s’élancent un orchestre débordant d’énergie et fortement rythmé qui est la marque de ce scherzo dans lequel les bois occupent une place de choix (flûtes et hautbois développent un fugato ), ainsi que dans le trio central…Ce troisième mouvement, avec son irrésistible pulsation rythmique, est une sorte d’hymne à la vie, une invite à vivre !

Finale – Quasi una fantasia : En reprenant de manière textuelle la phrase initiale de la clarinette du premier mouvement, les cordes revêtent passagèrement une allure de marche funèbre (andante). Puis, sous la forme permissive de la rhapsodie, se développe l’ensemble de ce mouvement fondé sur la reprise des thèmes précédemment usités, assurant ainsi l’unicité de cette symphonie, signature-même du Sibelius symphoniste.

 

 

Alice BLOT

 

Durée : 38 minutes environ


Nomenclature orchestrale : 2 flûtes (les deux jouant aussi le piccolo), 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons, 4 cors, 3 trompettes, 3 trombones, tuba, timbales, percussions, harpe, cordes


Dernière exécution à Monte-Carlo : 15 octobre 1995 Auditorium Rainier III, James DePreist, direction