Né à Passo Fundo, Rio Grande do Sul, Yamandu Costa a commencé à jouer de la guitare à l’âge de 7 ans avec son père Algacir Costa, leader du groupe «Os Fronteiriços» ( Les Frontaliers). Il s’est perfectionné avec Lucio Yanel, argentin virtuose installé au Brésil. Jusqu’à l’âge de 15 ans, son unique école musicale fut la musique traditionnelle du Sud du Brésil, de l’Argentine et de l’Uruguay.

Après avoir écouté Radamés  Gnatalli, il découvrit l’univers d’autres musiciens brésiliens comme Baden Powel, Tom Jobim, Raphael Rabello etc.

Toutes ses interprétations semblent réinventer la musique grâce à son intimité  avec sa guitare. Les marques de reconnaissance qu’il reçoit reflètent sa très bonne relation avec le public. 

Yamandu joue du «choro» (la samba classique des années 20), de la «bossa nova» et se passionne pour toutes les musiques. Il aime aussi les «milongas», tangos, «zambas» et «chamamés» et bien d’autres  rythmes qui font partie de sa culture régionale.

Yamandu est un guitariste, compositeur et arrangeur qui ne s'inscrit pas dans un seul style de musique, mais qui créée son propre style en les combinant tous, lorsqu’il joue sur sa guitare à 7 cordes. Yamandu mérite pleinement son prénom qui, en «tupi-guarani», langue indigène des indiens brésiliens, signifie «le précurseur des eaux du monde».

Yamandu a effectué des tournées en France, au Portugal, en Espagne, en Belgique, en Allemagne, en Italie, en Autriche, en Suisse, aux Pays-Bas, en Suède, en Norvège, en Finlande, en Estonie, en Slovénie, en Russie, en Lituanie, en Serbie, à Chypre, en Inde, en Chine, au Japon, en Corée du Sud, au Zimbabwe, au Cap-Vert, en Angola, aux Émirats-arabes-unis, à La Réunion, en Australie, aux États-Unis, au Canada, en Equateur, à Cuba, en Colombie, au Chili, au Costa Rica, en Argentine, au Paraguay et en Uruguay.